Conservation et mise en valeur du bois du Mont-Saint-Bruno à Sainte-Julie

septembre 2, 2014 | Nouvelles des membres

La Ville de Sainte-Julie et Nature-Action Québec inaugurent aujourd’hui de nouveaux sentiers d’interprétation dans le bois du Mont-Saint-Bruno à Sainte-Julie grâce à un apport de 43 000 $ de la Fondation Hydro-Québec pour l’environnement et à la contribution de plusieurs partenaires.

En savoir plus

Ces nouveaux sentiers, aménagés en partenariat avec Nature-Action Québec, traversent la zone acquise par la Ville de Sainte-Julie en 2010 afin de protéger cette partie du bois à perpétuité. Tout en se promenant dans un décor enchanteur doté d’une impressionnante biodiversité, les randonneurs auront l’occasion de lire des panneaux d’interprétation décrivant la richesse de ce patrimoine écologique et expliquant la nécessité de le préserver pour les générations futures.

 « Avec l’inauguration de ces sentiers, nous souhaitons donner à la population julievilloise un accès direct au parc national du Mont-Saint-Bruno, a déclaré Suzanne Roy, mairesse de Sainte-Julie. Je suis particulièrement fière de procéder à cette annonce parce que les citoyens apprécient grandement notre proximité avec ce milieu exceptionnel. Il s’agissait également d’un des projets les plus demandés dans la planification stratégique de la Ville. »

Le projet comportait aussi des plantations et la fermeture de certaines sections de sentiers dans le but de protéger l’intégrité d’habitats fragiles. « La Fondation Hydro-Québec pour l’environnement est heureuse d’avoir pu s’associer à ce projet qui s’inscrit bien dans sa mission, puisqu’il permettra à la communauté julievilloise de réduire les impacts de l’activité humaine sur ce milieu naturel et de transmettre ce patrimoine aux générations futures », a affirmé Marie-Ève Sylvestre, conseillère – Communication et collectivités à Hydro-Québec.

Les nouveaux aménagements viennent compléter le processus de protection et de valorisation amorcé en 2011 par la Ville de Sainte-Julie et Nature-Action Québec. Les deux organisations ont conjugué leurs efforts afin d’acquérir, de conserver et de mettre en valeur 12 hectares boisés au pied de la montagne. Ce secteur, qui s’insère dans le corridor forestier du Mont-Saint-Bruno, permet de préserver l’habitat de nombreuses espèces animales et végétales tout en contribuant à la qualité du milieu de vie des citoyens à long terme.

J’accède au Répertoire

Mon espace membre

Articles reliés