Historique et mission

Un mouvement de plus de 90 ans!

Au Québec, les premiers sites protégés par le milieu non gouvernemental ont été les Îles Razades en 1927 et l’île aux Basques en 1929.

Ces îles sont la propriété d’un des plus vieux organismes de conservation au Québec : la Société Provancher d’histoire naturelle du Canada, qui a été fondée en 1919. De plus, la Bird Protection Quebec / Protection des oiseaux du Québec, plus vieil organisme de conservation au Québec (1917), a acquis l’île aux Perroquets sur la Basse Côte-nord en 1937.

Création du

Réseau de Milieux Naturels protégés

Le Réseau de milieux naturels protégés (RMN) a été fondé en 1993 par 7 organismes de conservation afin de mieux coordonner les efforts de conservation en terres privées. À l’époque déjà, la taxation municipale représentait l’enjeu principal.

Les 7 groupes fondateurs sont :

Le RMN est constitué à des fins de bienfaisance dans le but de protéger l’environnement dans l’intérêt public en soutenant et en encourageant la conservation volontaire des milieux naturels du Québec. Il regroupe la majeure partie des acteurs en conservation volontaire au Québec et promeut le mouvement de la conservation en terres privées de la province.

Mission et valeurs


Notre mission

Le RMN a pour mission de protéger l’environnement dans l’intérêt public en soutenant et en encourageant la conservation volontaire des milieux naturels par les organismes, les municipalités, les propriétaires et les citoyen-ne-s au Québec.

Nos valeurs

Faire preuve de leadership dans la prise de décision et dans la réalisation d’actions en collaboration avec toutes les parties prenantes.

Soutenir avec équité nos membres et nos partenaires afin qu’ils puissent réaliser leur mission.

Mettre la créativité au cœur de notre stratégie par l’innovation, l’audace d’avancer et la défense de nouvelles solutions pour la conservation des milieux naturels.

Évolution récente du mouvement de la conservation

Au cours des dernières années, le secteur de la conservation en terres privées a été très dynamique. Il a connu une évolution rapide en raison de l’émergence d’un grand nombre de nouveaux organismes et de nombreux projets de conservation volontaire et d’incitatives municipales. La multiplication des programmes d’aide financière dans ce domaine et l’émergence d’un mouvement citoyen en faveur du maintien des milieux naturels ont permis une forte mouvance d’initiatives et d’innovations en rapport avec les moyens et les outils de conservation. Cependant, la pression sur les milieux naturels de grande valeur demeure élevée, occasionnant leur destruction ou leur surutilisation. Le besoin de rassembler les acteurs au sein du Réseau de milieux naturels protégés est ainsi plus important que jamais.

Le Réseau de milieux naturels protégés regroupe plus de 70 membres dont  la majorité sont des organismes de conservation et dessert une centaine d’organismes et partenaires, en plus de l’ensemble de la population québécoise. Ensemble, les acteurs de la conservation, organismes, individus, municipalités et autres organisations protègent et gèrent plus de 66 000 ha de milieux naturels protégés.

Depuis plus de 25 ans, le Réseau de milieux naturels protégés (RMN) fait valoir la nécessité de la conservation des milieux naturels en terres privées.

Il s’assure que les préoccupations associées à la conservation soient diffusées et comprises afin que celles-ci atteignent un haut niveau de priorité.

Le Réseau participe à la prise en compte de la conservation dans les processus d’aménagement du territoire.

Il contribue à faire connaitre les moyens de conservation, assiste les personnes intéressées par la conservation et participe au développement des programmes d’aide.

Il vise à participer à un changement social qui valorise la contribution des milieux naturels à un mode de vie sain et à faire reconnaître les gains économiques, sociaux et environnementaux que ces milieux procurent.

J’accède au Répertoire

Mon espace membre