La mémoire de Terri Monahan sera honorée : 345 ha protégés à perpétuité

janvier 17, 2015 | Nouvelles des membres

Grâce à un projet conjoint entre Corridor appalachien et Conservation de la nature Canada, ce sont plus de 345 ha de forêts et de milieux humides qui sont maintenant conservés au mont Foster dans les Cantons-de-l’Est.

Situé à cheval sur les territoires de Saint-Étienne-de-Bolton et de Bolton-Est, le site se trouve à l’intérieur d’un grand massif forestier peu fragmenté de plus de 4 800 ha allant des monts Sutton au mont Orford au sein de l’aire naturelle des Montagnes-Vertes.

« Ce projet nous tient profondément à cœur », explique Mélanie Lelièvre, directrice générale de Corridor appalachien. « Il s’agit sans aucun doute d’un des plus importants gains en matière de conservation des dernières années sur le territoire. En plein cœur des montagnes Vertes, sa localisation est très stratégique. Nous avons travaillé d’arrache-pied pendant près de trois ans pour financer et concrétiser ces projets, et en sommes vraiment fiers ».

« Un projet de cette ampleur, à cet endroit, nous donne la confiance de poursuivre nos efforts; pour la santé de nos forêts, pour la santé de nos cours d’eau, pour le maintien des populations fauniques, pour les paysages, et surtout, pour que la population bénéficie, pour toujours, des services écologiques que rendent ces milieux naturels », affirme Joël Bonin, vice-président de Conservation de la nature au Québec.

« Ce projet phare souligne une autre réalisation du Programme de conservation des zones naturelles du gouvernement du Canada, a déclaré Denis Lebel, ministre de l’Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec. L’acquisition de ces propriétés va soutenir la protection des espèces à risque qui y habitent, dont le papillon monarque et la salamandre sombre du Nord. »

Une première aire protégée pour Saint-Étienne-de-Bolton et des gains pour tous
« Depuis longtemps nous avons à Saint-Étienne le souci de protéger notre environnement, d’abord parce que nous chérissons notre milieu de vie encore très naturel, mais aussi parce que nous comprenons de plus en plus l’importance à long terme de garder de grandes zones forestières intactes » selon Michèle Turcotte, mairesse de Saint-Étienne-de-Bolton.

En raison de son emplacement sur les versants des monts Foster et Gauvin, ce site, dont une partie est zonée blanche, se situe dans un endroit particulièrement attrayant pour la construction et le développement. La conservation de ce territoire avec des vues époustouflantes sur la chaîne des Montagnes-Vertes et la vallée Missisquoi Nord, contribuera à prévenir de telles activités.

Les espèces sauvages ne connaissent pas de frontières, et les milieux naturels de cette région sont encore intimement connectés aux étendues forestières qui se poursuivent chez nos voisins américains. Il est de notre devoir de nous assurer que la connectivité naturelle soit maintenue, afin que les espèces fauniques puissent se déplacer librement dans l’ensemble de la chaîne appalachienne, pour se nourrir, se reproduire, s’abriter et y vivre en paix.

Honorer Terri Monahan
Le nouveau territoire ne sera pas greffé à la réserve naturelle des montagnes Vertes. Il aura toutefois le même statut de réserve naturelle, reconnu par le gouvernement du Québec. Une demande en ce sens a été acheminée au ministère de l’Environnement. Les dirigeants de Corridor appalachien et de Conservation de la nature proposent de nommer la future réserve en l’honneur de Terri Monahan. Cofondatrice de Corridor appalachien, il y a une quinzaine d’années, Mme Monahan a lancé les discussions avec les propriétaires des terrains, et son rôle central a permis de mener à bien ce projet de conservation. Elle est décédée durant la période des Fêtes.

Remerciements :
Corridor appalachien et Conservation de la nature Canada tiennent à remercier les bailleurs de fonds, sans qui la protection de ces propriétés n’aurait pas été possible : le Plan de conservation national du gouvernement du Canada, Sweet Water Trust, Open Space Institute, le Groupe Banque TD par l’intermédiaire de son programme Forêts TD, North American Bird Conservation Initiative (U.S. Fish and Wildlife), la Fondation Écho, la Fondation de la faune du Québec, Fonds de développement régional du CRÉ de l’Estrie, Éco-Action d’Environnement Canada.

Pour visionner une vidéo du site : https://vimeo.com/116361329

Sources d’information :
Communiqué de presse de Corridor appalachien et Conservation de la nature Canada, le 14 janvier 2015.
Article publié dans La Voix de l’Est, le 15 janvier 2015.

J’accède au Répertoire

Mon espace membre

Articles reliés